La G'Newsletter

Saveurs en ligne, Plaisir et Découvertes
Le Goût de l'Excellence

Bienvenue dans le premier club gastronomique européen en ligne,
offrant à ses adhérents des produits et des services de qualité
autour du monde de la Gastronomie et de la Table.

Devenir membre
Suivez nous sur
Accueil > Les fiches techniques > le Foie Gras dans tous ses états !

le Foie Gras dans tous ses états !

La France est le premier pays producteur de foie gras.

En 2004, la France représentait 74% de la production mondiale. 90% des 35 000 personnes employées par cette industrie résident dans les Landes, en Périgord, en Midi-Pyrénées et en Alsace.

En 2007, les exportations fançaises de foie gras ont atteint 111 millions d'euros en progression de 17%. Les principaux clients sont l'Espagne, la Belgique, le Japon et la Suisse.

En ce qui concerne la méthode de fabrication, très controversée, les oiseaux ne mâchent pas leur nourriture et ont un gosier très élastique qui leur permet d'en stocker de grandes quantités dans l'oesophage en attendant d'être digérées dans l'estomac. Les oies et canards destinés à la production de foie gras sont d'abord nourris d'herbe, qui durcit l'oesophage, puis d'un régime à base d'amidon qui amène le foie à la moitié de sa taille finale. Enfin vient la finition d'engraissement, lors de laquelle on enfonce la nourriture, du maïs essentiellement, à l'aide d'un tube métallique dans la gorge de l'animal, plusieurs fois par jour.

Le foie gras se présente sous plusieurs formes définies par la législation:

  • Foie gras entier: maximum deux morceaux issus de deux foies différents.
  • Foie gras: assemblage de morceaux de foies différents.
  • Bloc de foie gras: crème de foies gras mixés.
  • Bloc de foie gras avec morceaux: crème de foie gras avec morceaux ajoutés après le mixage.
  • Mousse de foie gras: émulsion de foie gras et d'un corps gras.
  • Pâté de foie gras: contenant au moins 50% de foie gras.
  • Parfait de foie gras: contenant au moins 75% de foie gras.

En France, le foie gras est principalement associé aux fêtes de Noël et du Jour de l'an. On le consomme traditionnellement froid en entrée. Bien des chefs, mais aussi des particuliers, travaillent le foie gras chaud.

Lorsqu'il s'agit d'un foie gras entier il se déguste avec un couteau et une fourchette.

Il est accompagné le plus souvent d'un vin liquoreux, certains vins d'Alsace ou du Gers s'accommodent parfaitement avec ce mets.

The gastronomie House à un coup de coeur pour le Jurançon ( vin préferé d'Henri IV ) et le Coteau du layon ( Vin de Loire )

 

L'élevage de palmipèdes gras : tradition, passion et savoir-faire

La production de foie gras, en France, se répartit essentiellement sur 5 grands bassins de production.
Dans ces régions, la tradition des marchés au gras se perpétue chaque année, à la mi-novembre, autour de la Saint Martin.

On recense en 2011 environ 3000 exploitations spécialisées dans la production de foies gras, qui approvisionnent les grandes marques et 2000 exploitations qui réalisent la vente directe

Le canard mulard est l’espèce la plus représentée (95% de la production nationale), loin devant le canard de barbarie et l’oie grise des Landes.

Deux étapes successives sont nécessaires au développement d’un canard gras ou d’une oie grasse: la phase d’élevage, qui représente env 90% de la vie de l’animal et la phase de gavage qui ne dure que de 10 à 14 jours.

Pendant la phase d’élevage, les canards ou les oies vivent en plein air dès l’âge de 3 à 4 semaines
Pendant la phase de gavage, les canards vivent, dans un bâtiment, en logement individuel ou dans des épinettes, sorte de petits parcs, et sont nourris 2 fois par jour (3 fois pour les oies).

Les quantités distribuées par repas (environ 200g en début de période de gavage à 400g environ en fin de période pour un canard) respectent les quantités qu’un animal peut ingérer naturellement, en une seule fois.

L’acte de gavage dure environ une dizaine de secondes. Il consiste à déposer délicatement dans le jabot du canard ou de l’oie un mélange d’eau et de maïs entier ou broyé. Pour cela l’éleveur doit introduire un tube, appelé embuc, dans le jabot de l’animal.

Tous les équipements utilisés pendant la phase de gavage évoluent sans cesse pour prendre en compte le bien être des canards ou des oies (caractéristiques des matériels de gavage, des bâtiments, des logements, …).

Les caractéristiques génétiques des canards mulards et des oies grises évoluent et visent à raccourcir la durée de la période de gavage.

Tout au long de la vie des animaux, les éleveurs s’attachent à les maintenir en bonne santé : ils surveillent particulièrement l’état sanitaire grâce à l’appui des services vétérinaires et le bon engraissement, en particulier, pendant la période de gavage.

Ils ont pour obsession permanente de minimiser la mortalité sur leur élevage, à tous les âges des canards ou des oies, et bien sûr pendant la période de gavage. Toute mortalité représente pour eux une perte économique et de revenu. En 2006, la mortalité moyenne d’un élevage de palmipèdes à foie gras est de 2 à 3%. Ce niveau est comparable à celui de tout élevage, quelque soit l’espèce. 

Partager la fiche technique
Les producteurs partenaires
Les offres du moment